Accueil > Agenda Gersois > Cinéma > Ciné-Rencontre avec Laetitia Carton

Attention cet événement est passé.

Date de l'événement : Mercredi 10 février 2016 - auch

Ciné-Rencontre avec Laetitia Carton

Date de l'article : mercredi 10 février 2016

Venez découvrir deux beaux documentaires à la première personne qui nous font entrer dans des univers étonnants et rencontrer une jeune réalisatrice singulière et talentueuse.

18h / EDMOND, UN PORTRAIT DE BAUDOIN (1h20)

Edmond Baudoin est auteur de bandes dessinées. Il signe ses livres Baudoin. Moi, je l’appelle Edmond. La matière première de ses livres, c’est lui, sa vie. Il a été l’un des premiers à introduire l’autobiographie dans la bande dessinée. À Villars, son village du Var, devant un mur de pierres, Edmond peint, il marche, il danse, il aime.

20h45 / J’AVANCERAI VERS TOI AVEC LES YEUX D’UN SOURD (1h30).

Ce film est adressé à mon ami Vincent, mort il y a dix ans. Vincent était Sourd. Il m’avait initiée à la langue des signes. Je lui donne aujourd’hui des nouvelles de son pays, ce monde inconnu et fascinant, celui d’un peuple qui lutte pour défendre sa culture et son identité.

« Les personnes sourdes ne sont pas des handicapées. Ils sont comme nous, ils ont leur vie, et surtout ils ont cette langue des signes dans laquelle ils se sentent bien. Le problème, c’est qu’ils sont invisibles aux yeux de la société qui les néglige. Il est là, le scandale », résume la réalisatrice. Laetitia Carton a réussi à transformer la colère qu’elle avait emmagasinée en un film poétique, subversif et jouissif.

Voici un petit texte sur l’ Association Handicap Auditif du Gers

L’Association Handicap Auditif du Gers existe depuis un peu plus de 15 ans. Elle rassemble aujourd’hui enfants et adultes atteints de différentes surdités et appareillés ou implantés. La surdité est un handicap invisible malcompris. On fait souvent l’amalgame entre déficience intellectuelle et auditive, entre le fait de ne pas entendre et ne pas comprendre. C’est pourquoi nous nous déplaçons dans le département afin de donner les informations pour mieux comprendre et mieux appréhender la surdité. Nous parlons des causes, des signes, des degrés, des types de surdité, et des différentes méthodes de communication. Nous insistons sur les astuces (si faciles !) à mettre en place pour mieux échanger avec une personne déficiente auditive.

Même si les données exactes n’existent pas, on estime à environ 6 millions le nombre de sourds et malentendants en France. 66 % souffrent d’une surdité légère, 28 % d’une surdité moyenne et sévère, et 6 % d’une surdité profonde. Le choix de la communication appartient à la famille. Beaucoup sont oralisés, complétant ou non le son par la lecture labiale. D’autres utilisent la LfPC (Langue française Parlée Complétée) en se servant d’un code permettant de compléter le son et la lecture labiale. Enfin, on estime à 150.000 personnes les sourds signants en LSF (Langue des Signes Française). C’est cette communication dont parle la réalisatrice Laetitia CARTON dans son film-documentaire. Je suis ravie que ce thème soit abordé, même si ce n’est pas le choix de communication que j’ai choisi pour mes enfants et moi. La communauté sourde signante a une histoire, une identité propre que l’on se doit de respecter.


JPEG - 21.4 ko