Accueil > Archives > Agenda Gersois > Musique > Tremplin Muzikaktuel Gers 2015

Attention cet événement est passé.

Date de l'événement : Jeudi 30 avril 2015 - auch

Attention cet événement est passé.

Date de l'événement : Jeudi 7 mai 2015 - auch

Attention cet événement est passé.

Date de l'événement : Mercredi 13 mai 2015 - auch

Tremplin Muzikaktuel Gers 2015

Date de l'article : dimanche 26 avril 2015

JEU 30 AVR

SUPREMACY trash groove
PRAY MANTICORE deathcore
WAY TO EXTINCTION métal

Supremacy évolue dans un style métal, plutôt dirigé thrash/groove, mais aime enrichir sa musique en y ajoutant des touches de tous genres musicaux.
Depuis 6 ans, le groupe a changé plusieurs fois de line up et c’est maintenant stabilisé en trio (basse - batterie – guitare/chant). Dans la lignée du métal
américain et notamment Metallica et Pantera, ils entendent apporter leur pierre à l’édifice de la scène « métal » française. Avec la sortie d’un EP, le
tournage de plusieurs clips et un passage à l’Xtreme Fest, Supremacy œuvre à son expansion et à l’élargissement de son auditoire.

PraY Manticore est un groupe de deathcore formé en 2012. Ce projet est né de la rencontre entre le guitariste lead et la chanteuse, avec des
références musicales communes comme SYL, Suicide Silence ou Whitechapel.
Ils décident de monter un projet musical qui allie puissance, chaos et… « espoir ». Le bassiste rejoint le groupe, suivi du batteur et du second guitariste.
En 2013, 3 morceaux sont enregistrés au Laka Studio. Le premier EP voit le jour au début de l’été 2014.

Formé fin 2011, Way To Extinction trouve son line up définitif en 2013 sous la forme d’un quintet (basse, batterie, 2 guitares et un chant). Inspiré par
tous les styles de métal, ils revendiquent des influences telles que Gojira, Testament, Machine Head, Lamb of God. Même si chacun des musiciens a
déjà eu une expérience scénique, ce sera la première fois que le groupe se produira sur scène !!!

JEU 07 MAI

CHA chanson française
Πslow dancing rock
DA SEXUALITY electro pop

« Avant d’être Cha des rues, j’ai d’abord arpenté les chemins de ma chère campagne, dans le Gers, où depuis toujours nous tapions le bœuf avec amis
matous et autres renards mal léchés.
Le jour où je fus en âge, mère poule m’envoya à la ville suivre les leçons des loups sur le commerce de croquettes. Cela ne m’a réellement pas plu, moi
qui préfère miauler à la Lune. J’ai donc décidé de partir en Belgique suivre des cours de jazz. C’est là-bas que le projet Cha a commencé.
Depuis je roule ma bosse en chantant mes chansons et je ronronne de plaisir à l’idée de bientôt vous les jouer. » Cha

Œ est né en 2013 de la rencontre de David Authié, guitariste-chanteur-comédien (Cellscape, Junkyard Birds, Cie Divergences, Cie Kiroul) et de Babeth
Gros, claviériste-chanteuse-voltigeuse (Léonie Cash, Cie Vent d’Autan, Cirque Plume).
Leurs parcours et leur personnalité artistique distincte se conjuguent dans un univers sonore singulier aérien, doux, saturé, sombre. Foncièrement
pop et élégant : voix complémentaires, claviers délicats devenant puissants, guitares amples, profondes, ou bien bruyantes et déstructurées, boîtes à
rythmes froides et entêtantes...

L’histoire de l’électro regorge de duos talentueux, de Pet Shop Boys à Digitalism, en passant par Air et Daft Punk. Par bien des aspects, Da Sexuality
évolue dans la continuité de ces alliages humains, parfois étonnants, souvent flamboyants.
Dans un melting pot d’influences, le duo va fonder son style sur un chant profond, choral, et des synthés puissants, façon Kavinsky, les deux n’étant pas
sans rappeler la new wave. Da Sexuality innove grâce aux textes travaillés d’Exx et aux beats ciselés d’ Arch’r.
À son passage, « Da Sex » (pour les intimes) ravive le parfum des premiers amours adolescents, mais le duo – son nom en fait la promesse – ne tolère
aucun tabou.

MER 13 MAI

SHAMI slam chanson
FANEL ethno pop ambient
VEIL pop rock

Shami est un tout récent projet musical (fin 2014) qui nous promène entre chanson française et textes engagés. Accompagné de Nicolas à la
contrebasse, Hicham, poète militant des temps modernes, nous déclame ses pensées et réflexions sur la société qui nous entoure. Sur des
instrumentations acoustiques plutôt minimalistes mais pleines de groove (et oui la contrebasse), les textes sont chantés/parlés façon slam à l’instar d’un
courant musical revendicatif !!!

Le son de FaneL vacille entre technologie et tradition, entremêlant beat synthétiques, instruments singuliers et voix, premier instrument connu de
l’espèce humaine, s’exprimant en anglais et japonais.
Crée et lancé en mai 2013 par Bérangère Sentex (Rufus Bellefleur, Aeria Microcosme), FaneL pourrait être un croisement entre Imogen Heap et Nosfell
écrivant la B.O d’un film de Miyazaki. Au banc des petites curiosités qui le construisent : la sruti box (instrument traditionnel indien), le milltone drum
(cousin du hang), gong, tambour, shyme, kalimba,...
Sur scène, FaneL se fait souvent duo (piano / samples / chant / instruments ethniques) avec Guillaume Virelaude, mais s’habille parfois d’un troisième
membre aux percussions, et à la batterie, Léa Costantino.

En 2012, Guillaume, guitariste-chanteur (Steelcage, A.tom), décide de lancer un projet solo rock aux accents électro, qu’il baptise “ VeiL ”.
Un premier EP entièrement réalisé par Guillaume voit alors le jour, qu’il présente sur scène en tant que one-man-band, en France et en Belgique.
Cet EP sera suivi en novembre 2013 d’un 3 titres intitulé « The Great Delusion » en collaboration avec le Bedrum Studio à Toulouse. Parallèlement, des
musiciens rejoignent le projet : Thomas à la basse et Sarah, au clavier et au chant. C’est en 2014 que la formation trouvera sa complétude avec l’arrivée
de Gaël à la batterie et aux sons électroniques.


JPEG - 62.3 ko