Accueil > Agenda Gersois > Cinéma > DES IMAGES AUX MOTS du 25 février au 10 mars

Attention cet événement est passé.

Date de l'événement : Du 25 février 2015 au 10 mars 2015 - auch

DES IMAGES AUX MOTS du 25 février au 10 mars

Date de l'article : dimanche 15 février 2015

En partenariat avec Des Images aux mots, Festival Lesbiens Gay Bi Trans (8e édition)
Trois films, programmation sur 15 jours

Pour sa 8e édition, Des Images aux mots proposent du 2 au 8 février à Toulouse plus de 47 films sur les thématiques de l’homosexualité et les questions d’identité de genre qui vous sont proposés.

Ciné32 s’associe aux programmations hors les murs et vous proposent trois films du 25 février au 10 mars.

IN THE FAMILY de Patrick Wang (Etats-Unis/2011/2h49)
A Martin, dans le Tennessee, Chip Hines, un jeune garçon précoce de 6 ans, ne connaît que la vie avec ses deux papas, Cody et Joey. Et c’est une belle vie. Quand Cody meurt brutalement dans un accident, c’est avec force que Chip et son père adoptif réagissent afin de surmonter cette perte et continuer la vie qu’ils avaient commencée à construire à trois. Mais la sœur de Cody révèle à Joey qu’un vieux testament établi à la naissance de Chip, peu avant qu’il ne fasse partie de la famille, la désigne comme tutrice de l’enfant....
"Un tout premier film qui arrive miraculeusement sur nos écrans. Une bombe de douceur dans le cinéma d’auteur américain. Plutôt que d’opposer stérilement papa Calimero à “cette société vraiment trop injuste", Patrick Wang cherche à créer un espace, presque une scène au sens théâtral du terme, où le dialogue serait possible." Les Inrocks

SOMETHING MUST BREAK d’Ester Martin BERGSMARK
(Suède/2014/1h21/int. au moins de 12 ans)
Présenté en avant-première au Festival Indépendance(s) et création 2014
Stockholm, entre zones industrielles et terrains vagues, Sebastian, un garçon à la beauté troublante et androgyne, se met en danger en ayant des aventures sexuelles avec des inconnus. Alors que tout est à deux doigts de déraper, le téméraire Andreas apparaît et le sauve in extremis. Entre ces deux fortes personnalités, c’est le coup de foudre. Mais cette relation intense et soudaine va être des plus électriques...
Première fiction d’Ester Martin Bergsmark, Something Must Break s’inspire d’un roman du militant transsexuel Eli Leven, pour interroger les identités de genre à travers la construction sociale et culturelle. Rien à voir pourtant avec un film militant, c’est simplement le récit d’une relation amoureuse qui n’est pas simple… Le regard est rempli d’empathie, intime, sensuel ; les protagonistes mis à nu ; la BO lancinante. Un film charnel, lauréat du Tigre d’or au Festival de Rotterdam.

MY TWO DADDIES de Travis Fine (Etats-Unis/2012/1h38)
En Californie, au début des années 80, Paul et Rudy débutent une relation amoureuse, quand le destin met sur leur chemin Marco, un enfant handicapé, malmené par sa mère toxicomane. Alors qu’elle est incarcérée, elle confie à Rudy et Paul la garde de son fils, qui va enfin trouver un foyer stable avec « ses deux papas ». Mais lorsque qu’on découvre que Rudy et Paul sont homosexuels, la société s’acharne contre eux pour leur retirer la garde de Marco. Ils vont combattre une justice qui a des préjugés sur leur mode de vie, dans l’espoir de continuer à élever cet enfant.

Voir en ligne : ciné 32