Accueil > Archives > A découvrir > Interview > Lofofora > Lofofora

Lofofora

Date de l'article : samedi 14 octobre 2006

Lofofora se crée en 1989 autour de Phil et Reuno. Après quelques concerts et divers mouvements au sein du groupe, Pascal et Edgar le rejoignent fin 1992 au moment de la rencontre fortuite (lors d’une répétition au Frigo) avec Sriracha Sauce... C’est le 1er fevrier 1993 que la structure organise le premier concert du groupe - Squat de la Moskowa - avec cette composition. Dès octobre de la même année, le groupe enregistre ce qui sera son premier disque (enregistré au studio Secret par Chinois), un 5 titres auto-produit où l’on retrouve des morceaux comme "L’oeuf" et la reprise des Négresses Vertes, "Zobi la mouche". Ce LP sera commercialisé en mars 94.
Quelques mois plus tard, en décembre, Lofofora est programmé aux Transmusicales de Rennes et s’adjuge un article sur cinq colonnes avec photo, en première page du supplément culturel du "Monde". C’est cet article qui, par un effet de boule de neige, les révèle au milieu professionnel et leur permet d’être signé chez Virgin, un an plus tard, en décembre 94. En effet, l’article du "Monde" est repris par "The Guardian" à Londres (avec une photo de la Mano Negra !).
A la suite de cette parution londonienne, c’est le "Washington Post" qui s’interroge sur l’existence d’une tendance "French metal" et mandate auprès du groupe son représentant parisien pour une interview. Dans la foulée de ce nouvel article, c’est le "Billboard" -bible du music business- qui se manifeste et consacre un nouveau papier sur le métal français avec présentation de l’article en première page. Dans les 24heures, Virgin, puis d’autres majors, réagissent... En septembre 94, au terme de 11 mois de négociations, Lofofora signe en édition chez Polygram et, avec l’argent perçu, auto-produit son deuxième album (studio des Forces Motrices par David Weber) qui sera commercialisé en mars 95 et se vendra à près de 45 000 copies... La série de concerts quasi ininterrompue (sauf pour l’enregistrement du LP) depuis la sortie du 5 titres en mars 94, prend fin en mars 96. C’est l’enregistrement de "Peuh" (studio Hautregard par André Gielen) qui succède à la scène, lui-même relayé par la tournée dès août 96 et jusqu’en juillet 97 (40 000 copies vendues à ce jour).
Le groupe travaille dès lors son album à venir, enregistre deux titres avec Kabal (en juin 98) et part de nouveau en Belgique graver son quatrième opus (studio Hautregard par André Gielen et Mazarin), certainement le plus abouti de tous, "Dur comme fer" (12 titres) qui sera commercialisé le 16 mars 99. Reuno - avec Marco (Treponem Pal) et Mouss (Mass Hysteria) - a participé à l’enregistrement d’un morceau sur l’album de Boost en mars 99, à Strasbourg. L’année 1999 fut riche en événements : single Kabal/Lofofora, sortie du dernier album, à la fin de l’année la réédition du 5 titres. Sont également à noter : un remix d’ "Amnes History" par Pushy et un autre d’ "Holiday in France" par Doctor L. Pour sa part, Phil a travaillé avec Noxious Enjoyment sur le 4 titres qui est sorti en été 2000, en compagnie de K-Shoo (ex Boost, ex Dirty District), Maya (ex Call Us As You Wish !). Leur album est sorti en 2002 et disponible dans les bacs. Début janvier 2000, le premier 5 titres des Lofofora (avec "L’oeuf", "No Facho", "Zobi la Mouche", "Baise ta Vie", "Le Trou du Con") a été réédité.
Farid a sorti un album "solo" avec Djamal ex-Kabal, le groupe s’appelle In-Vivo. C’est ce nouveau projet qui pousse Farid à quitter les Lofofora à l’automne 2001.
24 avril 2001, sortie de "Double" chez Jaff, double album donc de Lofofora avec un CD live et un CD de reprises et d’inédits. Lofofora a également participé à la compilation French Core (2001), à l’hommage à Brassens, "Les oiseaux de passage" en réadaptant "Les passantes" ainsi qu’à une des deux compilations de soutien au CIRC (sortie janvier 2002). Fin 2001, c’est Daniel (Noxious Enjoyment) qui remplace Farid à la guitare. Edgar est quant à lui remplacé par Pierre. C’est le moment de recevoir les honneurs de la grande scène des Eurockéennes de Belfort durant l’été 2002.
Puis le groupe s’enferme en studio pour accoucher de son 4ème album studio, Le Fond et la Forme, sorti le 14 janvier 2003 avec une entrée à la 22 ème place du top IFOP et enchaîne comme à son habitude sur une tournée nationale d’envergure
Depuis LOFOFORA a sorti son DVD Live (entrée 2eme au TOP Ifop Vidéo musicales) qui atteint les 14000 exemplaires, a enchaîné une tournée SRIRACHA LABEL à l’automne 2004 et a travaillé à la composition de son nouvel album.

LE NOUVEL ALBUM :

LOFOFORA a pris la décision d’enregistrer son 5eme album studio avec une des références de la scène rock française : Fred Norguet, un des producteur les plus actifs de la scène underground nationale, qui a multiplié les collaborations avec des groupes comme Ez3kiel, Burning Heads, Nihil, Spicy Box, Sleeppers ...

L’album a été enregistré au Pressoir et mixé au studio Pôle Nord à Blois, il comportera 14 titres qui seront un véritable patchwork de ce que LOFOFORA est capable de composer : des titres métal ou punk très rapides et violents, des morceaux mid tempo pesants, ou des ballades bien senties. Les compositions regorgent toujours d’efficacité et de puissance ; quant aux textes de Reuno, ils restent aussi pertinents, actuels et travaillés qu’à l’accoutumée.

Après deux réussites successives avec Le Fond et La Forme, et le Double DVD Live, Lofofora veut confirmer son retour en grâce auprès du public rock, avec un cinquième album qui va en retourner plus d’un !

Voir en ligne : Lofofora


JPEG - 472.6 ko
Lofofora