Accueil > Archives > A découvrir > Interview > La rue des pavots > La Rue des Pavots

La Rue des Pavots

Date de l'article : mercredi 24 mai 2006

La RDP ça aime le collectif, les assoc, le lien social, les coopératives, les petits producteurs, les glodetrotteurs, les beufs, l’énergie.
Mais aussi les wc secs, le commerce équitable, l’artisanat, les herboristes, la nature, la campagne, la bonne bouffe, le bon vin, l’amitié, les Allumés du Pouce, les Gwin&Bi, Sebkha, Déjant’Eus, le festival Y’a+Ka, la philo, les tomates farcies, les lasagnes, le vélo, les feux de camps, la montagne, le camping sauvage, la récup, le bricolage, le roots.
La fête de quartier à Arnaud Bernard, se balader dans la rue un verre de rouge à la main(ça fait class !), les défilés improvisés dans toulouse quand y’a rien à faire et qu’on se retrouve à 50 sur les quais de la Daurade à chanter Camarades des Sales Majastés.

Et plein d’autres choses...

Tout droit débarqués d’un peu partout, ils se sont rencontrés aux détours de chemins et ça fait maintenant 2ans qu’ils le font ensemble.

On ne dira pas une "famille" pour éviter le côté mafia du mot et toute controverse, mais une belle communauté, bref, un groupe quoi.

Chacun y met sa note et sa couleur. Et des couleurs il y en a toute une palette quand on voit la clica que c’est : au chant Toon, à la basse Yosh, à la batterie Gew alias papa Ours, aux guitares Oré et Olivier, et enfin et non des moindre madame Céline au trombone.

Tout ça, ça donne La Rue des Pavots. Des textes engagés, des mélodies entêtantes, de l’énérgie à revendre, une effusion d’amour, de joie, de force.
Ce qui les fait vibrer sur scène c’est le côté beuf, ils partent dans un délire collectif. Toujours connectés les uns aux autres, et au passage vous emportent.

Le Monde de La Rue des Pavots, c’est pas du pipo...OH,oh

Voir en ligne : La Rue des Pavots