Accueil > Infos locales > Marciac : Un programme en or pour cette nouvelle édition du festival

Marciac : Un programme en or pour cette nouvelle édition du festival

Date de l'article : jeudi 23 mars 2017


C’est l’année des anniversaires , après les 10 ans de welcome in Tziganie en avril et avant les 30 ans du festival Circa en octobre,le Gers se prépare à fêter un autre anniversaire , celui des 40 ans du festival de Jazz de Marciac .

Pour cette édition anniversaire , les petits plats ont été mis dans les grands avec un programme qui devraient ravir les amateurs . Parmi les artistes attendues cette année on notera la présence de :

- Norah Jones - Vendredi 28 juillet à 23h00 (concert d’ouverture)
Avec huit Grammy Awards à son actif et plus de 40 millions d’albums vendus à travers le monde, Norah Jones s’affirme comme l’une des artistes les plus fascinantes de sa génération. À Marciac le 28 juillet, elle présentera les titres de son sixième album « Day Breaks ». Cet album est absolument remarquable. Marquant un retour à ses racines jazz, il prouve que Norah Jones est l’artiste contemporaine par excellence, la pourvoyeuse d’un son unique qui tisse des liens entre les différents styles fondamentaux de la musique américaine : country, folk, rock, soul et jazz. L’esprit de « Day Breaks » est apparenté à celui du célèbre « Come Away With Me » mais on y découvre aussi le travail d’une artiste pleine de maturité, qui a vécu pleinement et su faire grandir son art. Le piano en est le véritable fil rouge et toucher caractéristique de Norah Jones pave chacun des 12 titres. Parmi eux, neuf sont des chansons originales (écrites par Norah ou en collaboration avec ses deux compagnons d’écriture, Sarah Oda et Pete Remm), les trois autres sont des reprises, respectivement de Horace Silver, Duke Ellington et Neil Young. Un concert d’ouverture qui va enchanter le public de Marciac !

- Ibrahim Maalouf & The Amazing Keystone Big Band - Lundi 31 juillet à 23h00
Révélé en juillet 2010 au festival de Juan-les-Pins où il a obtenu la Victoire de la révélation instrumentale de l’année, applaudi plusieurs fois à Marciac, le jeune trompettiste, pianiste et compositeur franco libanais Ibrahim Maalouf, neveu de l’écrivain Amin Maalouf, appartient à cette génération pour laquelle le jazz n’est qu’un ingrédient parmi d’autres dans ce qu’il est convenu d’appeler world music. Nourri de musique classique, technicien surdoué de son instrument, il mêle dans ses compositions et interprétations des éléments issus de sa culture arabe et d’autres issus du funk et du rock, faisant une large place à la tendance électro. Après avoir fêté avec nous l’an dernier ses dix ans de Live, Ibrahim Maalouf rend hommage à la chanteuse Oum Kalthoum en transcrivant dans un jazz métissé, l’un de ses plus grands succès : Les milles et une nuits. Pour ce concert, il sera accompagné par "The Amazing Keystone Big Band" qui nous avait enchanté à L’Astrada avec les adaptations jazz du « Pierre et le loup » de Prokofiev et du « Carnaval des Animaux » de Camille Saint-Saëns.

- Airelle Besson - Samedi 5 août à 22h15
Après la sortie particulièrement remarquée de son album Prélude en duo avec le guitariste Nelson Veras, pour lequel elle reçut le prix Django Reinhart de l’académie du Jazz, Airelle Besson nous présente son nouveau projet longuement mûri en Quartet avec Isabel Sorling au chant, Benjamin Moussay aux claviers, Rhodes et piano et Fabrice Moreau à la batterie. Ce quartet nous propose des couleurs tantôt ouatées, feutrées et mélodiques, tantôt énergiques, organiques et rythmiques. Les compositions d’Airelle alternent entre morceaux avec paroles en anglais et morceaux utilisant la voix comme un instrument. Une nouvelle facette dévoilée par une artiste prolifique.

- Gregory Porter - Lundi 7 août à 21h00
« Un jeune chanteur fantastique ». C’est ainsi que Wynton Marsalis lui-même a qualifié il y a quelques années Gregory Porter, qui a fait sur la scène du jazz une entrée fracassante depuis la sortie de son premier album, en 2010. Une voix exceptionnelle, un style hérité du gospel traditionnel aussi bien que des crooners ou des interprètes de la soul, quelque part entre Nat King Cole et Marvin Gaye, il a quelque temps été connu des seuls initiés (dont les habitués du Lincoln Center) avant de connaître la reconnaissance et de tourner dans le monde entier, notamment en Russie où il est souvent invité. Ses premièrs concerts à Marciac, en 2012 et 2014, ont connu de grands succès.

- Youn Sun Nah - Mercredi 9 août à 21h00
Chanteuse coréenne fille d’une chanteuse d’opéra et d’un chef de choeur, Youn Sun Nah a opté pour le jazz où fait merveille sa voix remarquablement ductile et nuancée. Menant une double carrière en Europe et dans son pays natal, elle est unanimement appréciée pour son originalité qui lui a valu plusieurs distinctions. Son répertoire puise dans sa culture originelle, dans le jazz, mais aussi dans la chanson française qu’elle interprète avec une grande sensibilité.

- Panam Panic & Rootwords - Dimanche 13 août à 21h00
L’improvisation jazz au service des codes musicaux actuels : air connu, bien sûr ! Mais Panam Panic n’est pas un perdreau de l’année ; ce club des cinq lié par les mêmes passions cultive son pré-carré urbain semé de hip-hop, de R&B et de pop. Efficacité, lisibilité, échanges brûlants entre les solistes, sonorités héritées des années 70 avec claviers au diapason. En invitant le rappeur Rootwords, au flux net et mélodique (cela existe !), ils confirment leur profession de foi en « attaquant le temps », assiégeant la forteresse du groove à grand coups de riffs assassins.

Informations et réservations : http://www.jazzinmarciac.com/specta...