Accueil > Infos locales > Gers : Un nouvel espoir pour les agriculteurs ?

Gers : Un nouvel espoir pour les agriculteurs ?

Date de l'article : jeudi 1er septembre 2016


Les députés gersois ont écrit au ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll , il y a quelques jours pour attirer son attention « sur la situation critique des éleveurs de bovins viande du département et sur les incertitudes qui pèsent sur l’avenir de l’élevage gersois du fait de la disparition programmée des aides dont il bénéficie au titre des zones défavorisées.

Pour sauver l’élevage gersois et offrir des perspectives aux jeunes agriculteurs,une demande sur plusieurs points a été faite à Stéphane le Foll :

- 1 le maintien du Gers en zone défavorisée simple

- 2 la création d’une aide complémentaire « zone de handicap » ciblée sur la production de bovins en zone vulnérable et ICHN (indemnité compensatoire de handicap naturel) d’un montant permettant d’atteindre avec celle de la zone défavorisée simple, le niveau d’aide montagne

- 3 la création d’un tarif « photovoltaïque » spécifique pour les installations réalisées sur les toits des bâtiments des entreprises bovines. Basé sur le même critère que celui retenu lors du versement de l’aide conjoncturelle de 2015, ce tarif permettrait d’apporter une solution économique structurelle à cette zone et viendrait renforcer la démarche « Territoire à énergie positive pour la croissance verte » pour laquelle tout le département du Gers a été labellisé par le ministère de l’écologie (...). Parallèlement à la mise en œuvre de ces mesures urgentes, les producteurs de bovins continueront de se structurer, notamment autour des coopératives travaillant avec l’abattoir d’Auch qui fait actuellement l’objet d’une vaste rénovation.

Benjamin Constant le président des Jeunes Agriculteurs du département est revenu sur ce sujet lors de la dernière édition de Gascogn’Agri , le week-end dernier :